Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2010-2011 > Comprendre et agir contre les inondations

Comprendre et agir contre les inondations

Version imprimable de cet article Version imprimable

Une vingtaine d’élèves du collège Lavoisier ont effectué une visite au terrain à Allouagne, lundi 27 juin, pour mieux comprendre le phénomène des inondations qui touchent régulièrement la commune.

Pourquoi Allouagne est si durement touchée par les inondations lors de fortes pluies et à quoi sert le bassin de rétention ? Voilà deux questions importantes auxquelles les élèves étaient confrontés. C’est avec Marc Boulanger, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), Sandrine Monnier, professeur d’arts plastiques, et Alexis Furmaniak, professeur d’histoire-géographie, que cette sortie était organisée pour la troisième année, en partenariat avec l’association Allouagne Stop Inondations.

Son président Luc Vandermesch, accompagné du vice-président Serge Vittu, a pu découvrir les différentes expériences qu’ont réalisées les collégiens. Avant de se rendre au bassin du tournant, les professeurs les avaient informés sur la géographie et la géologie, et les élèves avaient visionné un film. Ils ont pu faire une décantation, l’observation au microscope de l’eau, le tamisage et le filtrage. « C’était poudreux, boueux », affirme une élève à Luc Vandermesch. « C’est important de savoir ce qui s’est passé, sans juger nos prédécesseurs », précise le président. Avant d’ajouter : « L’eau qui tombe sur la ville est claire, c’est ce qu’on appelle le ruissellement urbain. Elle peut venir de Lozinghem, d’Auchel et des villes voisines ».

Les collégiens ont vu des fascines, qui sont en fait des fagots superposés en épaisseur avec lesquels on peut colmater des brèches, pour former un mur protecteur. Elles permettent de freiner l’eau et de retenir la boue. Ils ont aussi découvert le bassin de rétention, réalisé par la municipalité en 2007, de 17 000 m³ environ.

Des expositions ont été réalisées et un jardin pédagogique a été créé derrière l’école Monnet. Il a surtout une fonction de gestion de l’eau à la parcelle : au lieu de rejeter les eaux dans les réseaux, elles sont utilisées pour alimenter la mare et arroser les plantations du jardin.

Source : Nicole LAGACHE - L’avenir de l’Artois



Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE