Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2010-2011 > Dernière ligne droite avant le lancement pour onze collégiens et leur (...)

Dernière ligne droite avant le lancement pour onze collégiens et leur professeur

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mercredi 18 mai sera lancée la 17e édition du Festival de vidéo scolaire du Pas-de-Calais. À l’organisation, les élèves de 4e de l’option festival vidéo du collège Lavoisier, guidés par leur professeur de technologie Livio Gentile.

Après le départ en retraite d’André Bourdon, instigateur du festival, ce dernier a repris en main sa mise en œuvre depuis trois ans.

Afin de préparer au mieux la manifestation, les collégiens travaillent à pied d’œuvre, dans le cadre de leur option itinéraire de découverte, depuis le mois de septembre. Envoi de courriers pour inviter les établissements à participer, appels téléphoniques pour réserver le ciné-théâtre, mise en place d’un fichier de notation et d’une base de données recensant les établissements, conception des jaquettes de DVD, gravure de films... Pendant ce cours de deux heures hebdomadaires, mêlant la langue et la technologie, beaucoup de manipulations techniques donc - à l’ordinateur - mais aussi un travail de la maîtrise de la langue.

 L’aboutissement du travail d’une année

Le jour J, les onze élèves de l’option, aidés d’une quinzaine d’autres collégiens de 4e, auront la responsabilité d’une tâche à remplir : accueil du public, reportage photos, ramassage des fiches de notation... Certains auront même la chance d’être à la caméra (en salle, ambulante ou sur scène) ou d’assister les techniciens de la société Girardot Télécom de Saint-Andrè-lès-Lille, au son ou à la lumière : « Avec du matériel de professionnel », précise Isabelle Kastelik. Alors le festival vient comme « le clou, l’aboutissement d’un travail de toute une année.

C’est une manifestation assez extraordinaire à monter ! ».

Ce sont près de 250 festivaliers qui se réuniront au ciné-théâtre d’Auchel pour la projection de 34 films, représentants 27 établissements : écoles maternelles et primaires, collèges, lycées et établissements spécialisés, essentiellement originaires du Nord/Pas-de-Calais, mais aussi de la Marne ou de Lyon. Le festival s’ouvrira à 8h45 et les projections se poursuivront jusque 16h . Chaque établissement aura choisi un « ambassadeur » pour présenter son ou ses films (jusqu’à trois) sur scène avant sa projection. Aucun thème n’est imposé mais le FILM ne doit pas dépasser cinq minutes. « Nous sommes surpris chaque année de la créativité et de la variété des films », se réjouit Isabelle Kastelik. Les moyens utilisés pour le montage rappellent parfois un travail de professionnels. Mercredi seront évalués la créativité et l’originalité, la narration, l’interprétation, la réalisation, le respect des contraintes de durée mais aussi l’émotion suscitée.

Cette année, le jury sera présidé par Sophie Bourdon, comédienne et fille du fondateur du festival, André Bourdon : « Il a transmis le virus du cinéma à sa fille », sourit Isabelle Kastelik. Parmi les autres membres, des binômes collégien-adulte avec des professeurs, des sponsors, des anciens élèves de l’amicale de Lavoisier, des représentants de la mairie, du conseil général ou du Rotary : « Certains habitués qui ne voudraient pas rater le festival ! », souligne Livio Gentile.

Un prix viendra récompenser chacune des quatre catégories et le grand prix du jury consacrera l’un des quatre lauréats : disque dur externe, vidéoprojecteur, ordinateur portable... Chaque établissement repartira avec un lot. Les récompenses représentent à elles seules un budget de 4 200 euros.

L’an dernier, le coût de la mise en place du festival avait été de 12 000 euros. Alors pour aider le collège Lavoisier, des subventions du conseil général, du Crédit Mutuel, du Rotary et de la municipalité.

 Une équipe mobilisée

Au sein de l’établissement, le personnel se mobilise aussi : le jour du festival, des professeurs accompagneront et guideront les collégiens, le service de restauration et son chef Alain Caron assureront 250 repas en une heure, et les TOS (techniciens, ouvriers et de service) et le gestionnaire Mickaël Sarasin apporteront eux aussi leur aide. Quant à la commune, elle met à disposition le ciné-théâtre gracieusement, mais aussi le personnel des espaces verts ou du service culturel.

Pour peaufiner la préparation, Livio Gentile devait se rendre à Lille mercredi 11 mai afin de préparer la projection avec la société Girardot Télécom.

La veille du festival, les onze collégiens se rendront au ciné-théâtre pour une répétition, mais la principale adjointe est confiante : « Les rôles sont bien définis, tout devrait bien se passer. Et puis, on veille à tout ».

Source : Gwenaëlle DÉFOSSEZ - L’Avenir de l’Artois



Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE