Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2011-2012 > Des collégiens créent l’événement à Lavoisier

Des collégiens créent l’événement à Lavoisier

Version imprimable de cet article Version imprimable

Jeudi 29 mars, des élèves de 6e et de 4e, accompagnés par l’artiste et leur professeur d’arts plastiques Sandrine Monnier, ont pris possession du hall de l’établissement. La chorégraphe intervenait dans le cadre d’un contrat local d’éducation artistique (Clea). « Nous avons travaillé un peu plus plastiquement parlant que la dernière fois, avec des nappes blanches et de la rubalise, soulignait la professeur. On va segmenter l’espace, intervenir dedans. On va dessiner dans l’espace grâce à ces objets et aux mouvements des élèves. C’est un peu plus matériel. » D’abord, les collégiens ont créé des couloirs à l’aide de rubalise, passant à travers et obstruant l’espace par des mouvements de danse. « La rubalise, c’est très visuel ! C’est quelque chose qu’on a l’habitude de voir sur de petites surfaces - pour constituer une barrière. Ici, dans le hall qui est monumental, on a quelque chose de beaucoup plus intéressant », note Sandrine Monnier. Pour preuve : 200 mètres d’obstacle ont créé la surprise à l’interclasse, quand collégiens et lycéens ont traversé le hall pour rejoindre leur salle de classe. « Travailler dans le hall, où il y a du mouvement, permet que des élèves qui ne participaient pas aux séances deviennent aussi acteurs. Ils se demandent ce qui se passe ! » Une véritable rencontre Sur la nappe déployée à travers le hall, les collégiens ont ensuite tracé les empreintes de leurs camarades à la craie. « On avait décidé de travailler sur différents supports, avec un matériel vraiment présent. On a pensé à la nappe, mais d’abord à la traverser. Finalement, on a reçu de l’intissé : par expérimentation, on a pensé à matérialiser l’empreinte pour la conserver, alors qu’elle peut être fugace : soit tracer les contours, soit ombrer le corps saillant. » Les collégiens avaient d’abord répété leur mouvement en salle audiovisuelle. Certains ont choisi de rester debout : seuls les pieds étaient alors dessinés sur le tissu blanc. « Soyez calmes pour goûter pleinement à ce que vous allez faire, leur conseille Geneviève Pernin. » Les craies de couleurs chaudes (rouge, orange, jaune...) ont été utilisées sur la nappe pour représenter l’action ; celles de couleurs froides (bleu, violet, vert) à l’extérieur de la nappe. Cette frise, constituée à partir des mouvements des élèves, sera retravaillée en fin d’année en arts plastiques. Pour Sarah, en 4e, l’expérience a été enrichissante : « Ça apprend à savoir regarder de différentes façons dans l’espace. On fait plus attention à des détails qu’on ne voyait pas avant ». Quant à Camille, elle a trouvé ça « très amusant et distractif. C’est un moyen de communication avec d’autres classes qu’on ne voit pas souvent ! » Car l’intérêt de ses séances était aussi que les 4e coachent les 6e. « Une relation d’aînés et de partenariat s’est opérée aussi dans le travail, entre les 4e bilangue et les 6e passerelle. » D’autres élèves, ayant suivi les premières séances de Clea plus tôt dans l’année, ont fait le même constat : « C’est comme si avant, les classes de premières et terminales étaient cloisonnées ». Ils ont maintenant l’impression de s’être rencontrés ! L’après-midi, deux classes du Clea allaient assister au spectacle de danse La peur du loup, de Nathalie Pernette, à la Fabrique de Loos-en-Gohelle. Un temps d’échange était ensuite prévu avec la chorégraphe. « Pour préparer la sortie, nous avons eu la possibilité de visiter le ciné-théâtre d’Auchel en compagnie de Marie Forquier, qui s’occupe des jeunes publics à Culture Commune. Marie de Danse à Lille a aussi présenté l’histoire de la danse. Cela a permis qu’ils n’arrivent pas « vierges » à leur premier spectacle de danse contemporaine et que les élèves aient plus de ressources, notamment pour l’échange avec Nathalie Pernette. »

Source : Gwenaëlle DESFOSSEZ - L’Avenir de l’Artois



Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE