Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2011-2012 > Des sixièmes de Lavoisier tournent leur premier film : « Le chat pô thé (...)

Des sixièmes de Lavoisier tournent leur premier film : « Le chat pô thé »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Une vingtaine de collégiens de Lavoisier tournent actuellement un court métrage. Ce film de cinq minutes est adapté d’un conte chinois sorti de leur imagination. Intitulé « Le chat pô thé », il sera projeté le 21 mai, dans le cadre du 18e Festival de Vidéo Scolaire du Pas-de-Calais.

« Silence, on tourne ! »

La consigne est donnée. Plus un bruit dans la salle normalement dédiée aux devoirs surveillés et transformée pour quelques heures en salle de tournage. Sur fond vert, un groupe de sept paysans, chapeau chinois sur la tête, racle le sol face à la caméra de Patrice Bonvarlet, responsable de l’atelier vidéo.

À ses côtés, on entend Dominique Loison qui dirige, d’une voix forte, la petite troupe. Il s’est chargé de transcrire en scénario le conte chinois écrit par les collégiens. « C’est la première fois que je travaille avec des enfants de sixième. À 11 ans c’est pas facile de faire passer l’émotion devant une caméra. Mais ils sont motivés. Et surtout, on est là pour s’amuser et amuser le public. » Les jeunes confirment à l’unisson. « On se coiffe, on se maquille, on s’amuse », dit Ilenia, qui porte fièrement sa robe noire et rouge de princesse chinoise. « J’ai voyagé en Chine et j’ai voulu partager ça avec mes élèves. » raconte Yamina Klos, professeur à l’origine du projet.

Après un travail d’écriture, commencé en janvier, les élèves ont retenu un synopsis. Un paysan pauvre se fait punir par l’empereur. Pour éviter la mort, il doit remporter les jeux panasiatiques. La princesse tombe alors sous son charme. Le paysan vainqueur épouse la princesse.

« J’aimerais faire du cinéma »

Pour tous, il s’agit d’une première expérience cinématographique alors il faut de l’entraînement. « Je joue beaucoup la colère dans le film. Du coup, à la maison j’énerve ma soeur et après je l’imite ici », raconte Maëva, à qui le projet a donné des idées. « J’aimerais faire du cinéma » dit-elle le regard rêveur.

Théo et Mickaël sont fiers d’incarner des pandas, une espèce en voie de disparition. Une façon aussi pour les collégiens de sensibiliser le public du festival à une question d’environnement, tout en les divertissant.

Source : SHEERAZAD CHEKAIK-CHAILA - La Voix du Nord



Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE