Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2009-2010 > Santé et citoyenneté, une priorité à Lavoisier

Santé et citoyenneté, une priorité à Lavoisier

Version imprimable de cet article Version imprimable

Après avoir mené au préalable une enquête, le collège-lycée Lavoisier a organisé, à la veille des vacances de Toussaint, deux journées thématiques portant sur la santé et la citoyenneté.

S’inscrivant dans un projet pédagogique en accord avec le CESC (Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté), cette action de prévention a intéressé toutes les classes, de la 6e à la terminale. Avec le soutien de nombreux partenaires (la police nationale, la mairie d’Auchel, l’EFS, la Maison de la solidarité de Lillers, Léa fais-moi signe, Sida info service, Passeport Santé 62, Téofil, Prévention routière...).

« La prévention est quelque chose qui fait partie de notre mission d’Éducation nationale, explique Corinne Delvallet, proviseur de la cité scolaire. On est là pour former de futurs citoyens. Le citoyen a une action dans la vie de tous les jours. Comment peut-il s’épanouir s’il ne se sent pas bien dans sa peau ? On ne sait pas ce que demain nous réserve au niveau des addictions. On essaye de faire réfléchir les élèves par eux-mêmes mais dans un contexte autre que la situation de classe. » Les scolaires ont ainsi visité l’exposition organisée à leur intention. Parmi les thèmes abordés, les nuisances sonores et comment s’en protéger. « Il n’est pas convenable d’écouter la musique lorsqu’elle est trop fort », a compris Séverine en classe de 6e.

Répartis en plusieurs groupes, les élèves ont également participé à différents ateliers. Dont un obligatoire en fonction du niveau de classe. Les problèmes notamment liés à l’hygiène bucco-dentaire, à la contraception, à l’alcoolisme et au tabagisme ont été évoqués. « Dans la cigarette, il y a du goudron. On peut avoir le cancer », répond Cassandra, interrogée sur les méfaits du tabac.

Tout comme ses copains de classe, Maxime a été mis en alerte sur le défibrillateur à travers une démonstration de la Croix Rouge française sur un mannequin. « C’est un instrument dont on se sert pour secourir une personne qui a fait un malaise. En cas d’urgence, il faut composer le 15 », a retenu le jeune garçon.

Source : LaVoixDuNord


Portfolio


Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE