Acad?mie de Versailles
Lycée & Collège Lavoisier, Auchel
Accueil du site > Vie Scolaire > Archives > Année Scolaire 2009-2010 > Vingt-huit films en compétition

Vingt-huit films en compétition

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le ciné-théâtre a accueilli, le mercredi 19 mai, la 16e édition du festival départemental de vidéo scolaire, organisé par le collège Lavoisier d’Auchel.

Depuis deux ans, M. Gentile, professeur de technologie, a pris la relève de M. Bourdon. Il anime un atelier cinéma, pour une douzaine d’élèves de 4 e : « J’essaie de les initier à la vidéo, à la manipulation de logiciels de montage de films et à la prise de vue. » Pour la préparation du festival, ce sont en tout trente collégiens qui se sont mobilisés : accueil, régie, interview... autant de tâches qu’ils se sont réparties.

Certains ont même eu la chance de faire partie du jury, en doublette avec les douze membres : Hélène Patin du conseil général du Pas-de-Calais, M. Caron, directeur du Crédit Mutuel d’Auchel, professeurs, retraités ou non, parents d’élèves, membres du Rotary. Cette année, le président du festival était le réalisateur Éric Deschamps.

Un festival attractif

Vingt-cinq établissements étaient en compétition, avec vingt-huit films. Parmi les compétiteurs, seize établissements du Pas-de-Calais et sept du Nord. Mais le festival attire hors des frontières régionales : des élèves du lycée Aristide-Briand d’Évreux et du collège Professeur-Nicaise de Mareuil-le-Port dans la Marne, ont fait le voyage jusqu’à Auchel pour y prendre part. Les élèves du club ciné du lycée d’Évreux participaient pour la première fois : « C’est vraiment sympathique, on découvre l’ambiance festival ! » Pour M. Rose, leur professeur, faire partie d’un tel club a aussi un côté pédagogique intéressant, par l’écriture de l’histoire, la réflexion menée sur les personnages... M. Boucharin, professeur d’espagnol au collège de Mareuil-le-Port, avait déjà emmené ses élèves au festival, lors de l’édition 2008 : cette fois, il a choisi, avec les membres du club, d’aborder les jeux dangereux, « un thème d’actualité », dans un film de prévention. Participer à ce festival permet de « sortir un peu de la région, de montrer nos productions et voir ce qui se fait ailleurs ». Et leur production n’a pas manqué de toucher le jury puisqu’elle a remporté la palme du festival ! « S’il y a un prix, c’est la cerise sur le gâteau ! Que le film soit reconnu permet de continuer à avoir le soutien de la direction de l’établissement, des parents d’élèves, et au projet de perdurer. »

« Une source d’enrichissement »

Deux ateliers de pratique cinématographique d’une heure sont venus encadrer la pause du midi : trois participants de chaque collège et lycée ont été pris en charge, en petits groupes, par les réalisateurs Guillaume Cliquennois, Matthieu Dumont, Marc-Henri Boulier et Christophe Deram, de l’association lilloise De la suite dans les images, ainsi que par Peggy Dumont, professeur au collège Jules-Ferry d’Anzin. L’objectif était de réaliser un mini court-métrage sur le thème de la rencontre. Travailler avec d’autres est « une source d’enrichissement », commente Corinne Delvallet, principale du collège Lavoisier.

Guillaume Cliquennois, encadrait entre autres Anthony, Abdel et Faysal, membres du club ciné du collège Jacques-Brel de Louvroil, accompagnés de leur professeur M. Tétard, très heureux d’avoir un film en compétition. Dans l’atelier de Mme Dumont, des élèves du collège Albert-Schweitzer de La Bassée, venu avec leur professeur M. Houcke, tentaient de recréer une ambiance de western.

Pendant ce temps, une projection de deux courts-métrages d’Éric Deschamps était prévue au ciné-théâtre, suivie de discussions avec le réalisateur : l’occasion pour les participants d’en apprendre plus à propos de son métier et de son expérience.

Du côté des collégiens organisateurs, Maïlys, élève en 4e, présentatrice du festival, juge que « c’était réussi ! ». Et André Bourdon, fondateur du festival et membre du jury, semble aussi très satisfait : « Merci aux collègues qui permettent aux élèves de continuer à travailler sur un projet comme celui-là. Les projections étaient de très bonne qualité, avec des films parfois captivants, fort émouvants. Les gosses du jury ont un jugement perspicace, ils ont pris leurs tâches au sérieux ! »

Source : Gwenaëlle DÉFOSSEZ - L’Avenir de l’Artois



Lycée & Collège Lavoisier, Auchel (académie de Lille)
Responsable éditorial : M. Hervé CABOCHE